Alexander De Croo signe un nouveau programme de coopération avec le Bénin

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo a signé aujourd’hui à Cotonou, la capitale du Bénin, un nouveau programme de coopération pour une durée de cinq ans. La Belgique et le Bénin unissent leurs forces pour créer une croissance économique locale durable en développant le secteur de l’ananas et le port de Cotonou et en renforçant les droits des filles et des femmes.

Tout comme le ministre de l’enseignement supérieur du Bénin, Marie Odile Attanasso, le ministre De Croo a apposé sa signature au bas du nouveau programme de coopération qui s’étale sur une durée de cinq ans, de 2019 à 2023. Le programme représente un total de 60 millions d’euros et se concentrera sur trois priorités :

– l’entrepreneuriat agricole;

– le développement des capacités dans le secteur portuaire;

– la santé et les droits sexuels et reproductifs.

“Ce nouveau programme de coopération reflète les priorités que j’ai portées ces dernières années dans la politique belge de développement : une stratégie ambitieuse qui mise sur la croissance économique locale et accorde plus d’attention aux droits humains, notamment aux droits des femmes. Ce sont les meilleures garanties d’un véritable développement humain qui s’inscrive dans la durée”, a déclaré Alexander De Croo.

Expansion du secteur de l’ananas

Pour renforcer la croissance économique locale durablement, la Belgique et le Bénin coopèrent pour améliorer la chaîne de valeur dans le secteur de l’ananas. Le Bénin produit chaque année 400 à 450.000 tonnes d’ananas ce qui en fait le troisième produit agraires du pays. D’ici 2025, les autorités béninoises veulent faire passer la production d’ananas à 600.000 tonnes et décrocher de nouveaux marchés d’exportation. Pour ce faire, il faut mieux structurer et accroître la chaîne de valeur et soutenir l’innovation, la numérisation et promouvoir un meilleur accès aux services financiers et non financiers.

La coopération belgo-béninoise dans le domaine des activités portuaires doit aussi déboucher sur une croissance économique locale accrue. La Belgique investira notamment dans l’amélioration et la professionnalisation du port de Cotonou qui pourra compter sur un appui peer-to-peer de partenaires belges comme le port d’Anvers.

Meilleur accès au planning familial

Une autre priorité du nouveau programme de coopération avec le Bénin est l’amélioration des droits des filles et des femmes, notamment de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs. Une attention sera accordée à des stratégies permettant d’enclencher des changements de comportements. Un meilleur accès aux services de santé et la numérisation des données de santé devraient y contribuer.

Au Bénin, une fille sur dix se marie avant l’âge de quinze ans. Les femmes ont en moyenne cinq enfants et la mortalité maternelle de 15 % est due à des avortements réalisés dans de mauvaises conditions

SOURCE Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, Belgique