LES TITRES DE NOBLESSE DE LA VICTIME DEVANT LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

Guy David Mbara A Betsem

Préface de Gilbert Bitti – Avant-propos de Jean Claude Tcheuwa

La victime a longtemps été tenue à l’écart du procès devant les juridictions pénales internationales d’avant le début du XIXè siècle. Depuis l’avènement de la Cour pénale internationale (CPI), la victime est désormais admise dans le procès pénal. Ces droits, qui ne sont autres que des titres de noblesse, confèrent donc des privilèges permettant à la victime d’accéder à une justice pénale internationale très sélective, mais surtout réservée à une certaine catégorie de personnes. La CPI pose la problématique du rôle de l’État dans la mise en oeuvre des droits des victimes.

242 pages • 25,5 euros• janvier 2019