Médias, justice et État de droit : les contrepoids du pouvoir

La date du 3 mai a été proclamée Journée mondiale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993 sur recommandation de la 26e session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991.

La 25e célébration coïncide, cette année, avec le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Le thème retenu, Médias, justice et État de droit : les contrepoids du pouvoir, explore l’interaction entre le système judiciaire et les médias, ainsi que leurs rôles complémentaires dans la promotion de la transparence, la responsabilité et la gouvernance.

De nombreuses manifestations sont prévues à travers le monde dont une conférence internationale à Accra au Ghana, en présence du président Nana Akufo-Addo. Des centaines de participants y sont attendus parmi lesquels des représentants des systèmes judiciaires régionaux et nationaux, des ministres, des patrons d’organes de presse, des journalistes et des représentants de la société civile. Par ailleurs, le photojournaliste égyptien Mahmoud Abu Zeid recevra, à cette occasion, le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2018.

Enfin une exposition d’œuvres des lauréats du concours annuel de photos de la presse mondiale et des publications de l’UNESCO sur la liberté de la presse seront présentées au cours de la célébration.

Afiavimag