Stephen Hawking, l’astrophysicien britannique est mort

Stephen Hawking est décédé ce mercredi 14 mars au matin, dans son domicile de Cambridge en Angleterre, à l’âge de 76 ans.

Considéré comme le scientifique le plus célèbre de son temps, il a apporté une contribution inestimable à l’astrophysique par son étude des trous noirs. Avec simplicité et humour, ii a su intéresser des millions de lecteurs à l’histoire de l’univers à travers son best-seller A brief history of time c’est-à-dire Une brève histoire du temps, paru en 1988.

Hawking 2bAlors qu’il étudiait l’astronomie à l’université de Cambridge au Royaume-Uni en 1962, Stephen Hawking se verra diagnostiquer une dégénérescence des neurones moteurs. Les encouragements à poursuivre sa thèse alors qu’on ne lui donnait encore que deux ans à vivre, lui feront reprendre son travail sur les singularités de l’espace-temps.

Membre de la Royal Society en 1974, commandeur de l’ordre de l’Empire britannique en 1982, Compagnon d’honneur en 1989, il s’est fait une renommée mondiale dans la communauté scientifique, malgré sa maladie très handicapante. Ne pouvant plus se nourrir par lui-même ni se lever de son lit depuis 1974, il perd définitivement l’usage de la parole en 1985.

Depuis, un dispositif informatique lui permet de continuer ses travaux de recherche, d’écrire des livres et de donner des conférences de part le monde. La tête penchée, l’écran greffé sur son fauteuil roulant, sa voix de robot ont fait de lui, une figure connue même des enfants.

Stephen Hawking qui a quitté la Lucasian Chair of Mathematics à l’université de Cambridge en 2009, laisse derrière lui, de nombreux théorèmes et théories sur les points de l’espace et du temps prédits par la relativité générale d’Einstein.

Ce fils de biologiste et d’une militante politique avait épousé en 1965 Jane Wilde avec qui, il a eu trois enfants.

René Georges Bada