Une Ghanéenne lauréate du Prix de la femme policier des Nations Unies

Au cours d’une cérémonie co-organisée par la Division police du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies la Mission permanente du Canada, Phyllis Ama Tebuah Osei a reçu cette distinction pour son service au sein de la Mission des Nations Unies en Somalie (MANUSOM).

Officier dans la police ghanéenne, Phyllis Ama Tebuah Osei a été récompensée pour « l’impact direct et positif » de son travail sur la communauté et la police du Jubaland, en Somalie.

« Mme Osei a été déployée en Somalie cette année en février 2018. En avril, elle avait déjà identifié et formé deux points focaux pour les questions de parité hommes-femmes au sein de l’AMISOM, qui avaient alors conseillé des agents de police dans la police de l’État hôte, contribuant ainsi au renforcement des capacités indispensables », a déclaré le commissaire Luis Carrilho, Conseiller police des Nations Unies.

Peu de temps après, Mme Osei a mis en place quatre bureaux sur les questions de genre dans la police de l’État hôte, animé une formation sur la violence sexuelle et sexiste et lancé une proposition appelant à la création d’un poste de police à proximité de la communauté, afin de garantir ainsi l’accès des victimes aux survivants des violences sexuelles.

« C’est un honneur de travailler pour la MANUSOM, où j’ai aidé à renforcer les activités sur les questions liées à l’égalité des sexes et aux enfants », a déclaré la policière dont le travail a également permis d’appuyer la police dans le Jubaland en matière de justice et de droits de l’homme.

Mme Osei a réussi à mettre en place une formation en alphabétisation pour 49 femmes officiers de police du Jubaland. Une formation qui vise à améliorer leur alphabétisation et à augmenter leurs chances de promotion future. La policière a également formé un réseau de Casques bleus femmes au sein de la MANUSOM et de l’AMISOM afin d’apporter un soutien à ses consœurs.

Lors d’une rencontre mercredi au siège de l’ONU, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a félicité en personne Phyllis Ama Tebuah Osei pour son prix et son travail. « Elle est un exemple frappant de la manière dont les femmes contribuent directement à la paix et ont un impact sur les communautés et les personnes que nous servons ».

SOURCE Centre d’actualités de l’ONU